samedi 23 mai 2015

Tirage Utile n°1: le « Speed Dating »

Je commence une nouvelle série d’articles avec quelques propositions de tirages pour vous inspirer si vous débutez en cartomancie ou si vous souhaitez piquer quelques idées à droite à gauche.

Je ne vous ferai pas l’affront, en revanche, de vous refourguer le sempiternel tirage « passé-présent-futur », vous êtes suffisamment malins pour le trouver par vous-même et vous avez sans doute envie de vomir dès qu’on vous le suggère de nouveau… Je vais plutôt vous proposer des idées de tirages ciblés afin de pouvoir vous adapter à à peu près toutes les situations.

Aujourd’hui, je commence avec un tirage que j’exécute en tout premier une fois que j’achète un jeu. C’est le tirage que j’ai appelé le « Speed Dating ». Le principe est simple, vous faites connaissance avec le jeu, comme s’il s’agissait d’une personne et que le temps était limité, comme lors d’un Speed Dating. C’est un moyen super fun de démarrer avec un nouveau jeu et chaque deck de cartes révèle sa personnalité unique grâce à ce tirage.



Un petit « Speed Dating » avec vos cartes…

Pourquoi est-ce intéressant pour nos futurs tirages de faire connaissance avec le jeu ? C’est simple ! Chaque jeu est différent dans son ton, dans son domaine d’expertise et dans ses faiblesses. Selon les demandes que vous allez avoir, il va réagir totalement différemment dans la délivrance de son message par rapport à un autre jeu même si le fond pourrait être similaire. C’est là que ça devient sympa : vous allez pouvoir, grâce à ce tirage, prendre de l’avance et déterminer pour quelles demandes le consulter, avec quel consultant si vous ne tirez pas que pour vous-même (crucial !), et quel est le degré de méchanceté du jeu ! Oui, comme dans Lilo et Stitch !



Comme pour un Speed Dating, vous saurez, à l’issue du tirage, si ce jeu sera un compagnon acceptable pour vous ou s’il pourrait plaire à vos amis ou votre famille… Et, oserais-je ?... Si vous allez le tirer régulièrement ! NO COMMENT.

Certains jeux sont formidables pour la divination pure, d’autres pour la méditation, d’autres pour la manifestation, etc… Ici, vous allez gagner du temps et éviter de vous casser le nez sur un rituel avec des cartes qui ne veulent pas coopérer si ce n’est pas ce pour quoi elles sont fortiches ! Vous allez tirer le meilleur parti de vos cartes !

Voici la disposition des cartes (que vous pouvez réadapter à votre sauce sans que je ne m’en offusque)



Position 1 : Qui es-tu ?
C’est la carte Essence. Le jeu va vous dévoiler la carte qui le représente le mieux. C’est un peu comme si il se définissait par son trait de caractère dominant ou qu’il vous annonçait « Hello, je suis Chico, Scorpion, ascendant Poisson, Lion Lunaire ! ». Ca annonce bien la couleur, ça situe les choses et ça peut même être assez surprenant et marrant ! Ça montre aussi sous quel angle le jeu se définit, sachant que, comme un être humain, ce n’est là que l’opinion du jeu lui-même sur sa petite « personne ». Si le jeu se définit comme « Le Soleil », il sera flamboyant, attirant, dynamique, jovial… Et se la pètera un peu…

Position 2 : Que fais-tu dans la vie ?
C’est là que vous allez savoir ce que votre jeu palpe comme pognon ! Ha non, je m’égare, ça c’est pour les humains… Je voulais dire que vous allez savoir ce que votre jeu fait concrètement. Ce pour quoi vous pouvez le consulter. Quels services propose-t-il ? C’est le domaine d’expertise du jeu. Si la carte qui sort est « La Mort », le jeu sera parfait pour des consultations en période de changements et bouleversements.

Position 3 : Quelles sont tes passions ?
Ce qui anime votre jeu, ce qui le passionne. C’est une question qui vient joliment compléter la question 2. Vous pourrez voir que votre jeu souhaitera davantage répondre à certaines questions qu’à d’autres. Par exemple, vous pourrez découvrir que les questions relationnelles le bottent complètement car il se passionne pour la carte du « 2 de coupes ».

Position 4 : Que détestes-tu ?
C’est intéressant de savoir ce que votre jeu ne voudra pas aborder. Oui, il a des limites, des faiblesses, et, comme nous, certains sujets le gonflent ! Si « Le Magicien » ne l’intéresse pas, ne tentez pas d’utiliser ce jeu dans une pratique rituelle ou magique. Il s’en foutra complètement et ne coopérera pas !

Position 5 : Quel futur pour nous ?
C’est là que votre jeu vous fait de l’œil… Ou non ! Il vous donne sa vision de la relation que vous aurez ensemble. Allez-vous, selon lui, avoir une relation fusionnelle comme dans la carte « Les Amoureux » ou allez-vous vous prendre la tête comme dans le « 5 de bâtons » ?

Position 6 : Qu’attends-tu de moi ?
C’est là que votre jeu vous décrit sa dulcinée idéale ! Allez-vous être de taille ? C’est la carte qui vous indique comment exploiter votre jeu au mieux. S’il vous sort « L’Ermite », il faudra comprendre que pour exceller avec ce jeu, il faudra avoir une approche introspective, pleine de recul et de sagesse.

Position 7 : Avec qui aimes-tu passer ton temps libre ?
C’est la question qui vous permettra de savoir avec quel type d’animal ce fringuant jeu de carte s’accorde. Cette question se traduit en cartomancie par « avec quel type de consultant puis-je t’utiliser ? ». Vous saurez, si vous tirez « Le Monde », que votre jeu s’entendra avec tout le monde et que son côté « grand public /Chic type » ne froissera personne.

Position 8 : Alors, que penses-tu de moi, grand fou ?
C’est le moment, où, vers la fin du Speed Dating, quelque peu éméchée et enhardie, vous osez lui demander s’il vous ramènerait bien chez lui ou s’il vous trouve juste sympa… La carte qui sortira sera une carte qui vous définit, vous, du point de vue de votre jeu ici présent ! S’il vous sort une « Reine de bâtons », oui, il vous trouve Caliente et valorise votre personnalité solaire, sensuelle, positive,…


Maintenant, vous avez toutes les clés pour être potes comme cochons avec vos Tarots et Oracles ! Amusez-vous bien !



samedi 16 mai 2015

Review : Oracle des Métamorphes de Lucy Cavendish

Un des oracles les plus prisés de Lucy Cavendish est celui des métamorphes. Centré sur les animaux et leurs qualités transformatrices, cet oracle était de loin celui qui me tentait le moins chez cet auteur. En effet, pour une païenne, je me sens assez déconnectée du règne animal. J’ai d’ailleurs mis presque un an à comprendre quel était mon animal totem à travers les rêves et visions… Cependant, j’ai eu envie de me lancer avec les métamorphes car le concept basé sur les périodes de transformation et de changement était attrayant et Lucy réalise toujours de merveilleux oracles. Je suis, au final, très contente d’avoir acquis cet oracle. Il est pertinent, beau et permet de bien travailler sur les fameuses périodes de transition. Cependant, c’est de loin l’oracle le moins attrayant de Lucy, selon moi. Il lui manque l’aspect piquant, sombre et ambivalent que j’ai aimé dans les « Etres d’Ombre et deLumière » ou dans « Les Vampires ». Il est également moins ancré dans le merveilleux que l’Oracle des Fées, celui des Sirènes ou celui des Dragons Protecteurs. Les Métamorphes sont plus consensuels, terre à terre et permettent moins de travailler sur l’ombre. Ils me font également moins rêver et « changer de dimension ». Heureusement que l’on trouve quelques créatures merveilleuses au fil des cartes comme des dragons, des sirènes ou des êtres hybrides comme des grenouilles papillon !


Version française du jeu


Je possède la version américaine du jeu, dont beaucoup de cartes sont des versions alternatives par rapport à la version française. Pour les anglophones, je trouve les cartes de la version américaine plus parlantes et rigolotes, même si la qualité des cartes est moindre (cartes plus fines et bordures non dorées), et surtout, vous pourrez faire une économie non négligeable de 10 euros en commandant la version non traduite. La version traduite en français coûte environ 24 euros contre 14 pour la version US. Comme pour tous les oracles de Lucy Cavendish, le livret d’accompagnement est très bien fait avec une belle introduction, des tirages intéressants proposés et une bonne description pour chaque carte.

Voici quelques cartes de ce jeu pour vous donner un avant-goût :





Pourquoi utiliser cet oracle ?

Je recommande cet oracle pour y voir plus clair dans les situations de transition. Il est assez introspectif et descriptif. En ce sens, je ne trouve pas qu’il propose énormément de solutions concrètes pour explorer les zones d’ombre et les dépasser. Il est plus dans la constatation et la mise en lumière des choses. Il fait prendre conscience, il éveille, il reconnecte avec son intuition et son instinct et empêche l’esprit de s’auto-anesthésier lors des périodes un peu floues. Il peut être un excellent compagnon pour les personnes qui désirent se reconnecter à leur intuition.

Au niveau des images, on trouve tous types d'animaux réels ou mythiques (chiens, chats, furets, renards, loups,etc ou bien licornes, dragons, phénix,...), à chaque fois accompagnés de jeunes filles pouponnes, signature de l'artiste Jasmine Becket-Griffith. Quelques clins d’œils aux contes de fées sont assez réjouissants comme Alice au Pays des Merveilles ou Blanche Neige.

Les méditations avec les métamorphes

L’expérience de développement personnel avec les métamorphes est très chamanique. Elle fait appel à notre aspect animal, à notre connexion avec la nature. En méditant avec les cartes, j’ai beaucoup ressenti les éléments, la forêt, la mer, la nuit,… Mon animal totem, le cerf, m’a beaucoup accompagnée lors de ces méditations. La chose intéressante est qu'au lieu de méditer et d’interagir avec le personnage de la carte, je me transformai littéralement en créature. J’ai été un cerf, une sirène,… J’ai senti la présence de mes guides les plus liés à la nature et à l’aspect sauvage et animal. Si cette connexion très forte à la nature vous attire, vous allez vous éclater. Si le travail avec les archétypes animaux vous plaît, c’est d’autant plus intéressant ! J’ai personnellement beaucoup aimé mais n’arrive pas à accrocher autant qu’avec des jeux allant plus loin dans l’exploration de la psyché humaine et de son ombre.


Pour aller plus loin, le kit de la cartomancienne…

J’ai trouvé une belle harmonie autour de cet oracle avec une bougie marron, symbole de nature et très liée à un de mes guides à la personnalité très animale, de l’encens de musc qui éveille la part instinctive, une cornaline et une aventurine pour obtenir un duo de cristaux dynamiques.



Verdict : un Oracle chamanique et amical

C’est un oracle facile à recommander et avec lequel je pourrais tirer les cartes à tous types de personnes. En ce sens, il est très abordable et plaît beaucoup. Il lui manque juste ce petit quelque chose qui distingue les oracles « très bien » des oracles « canons » ! J’aime les choses plus clivantes, sombres, spirituelles au sens humain du terme. L’aspect plus animal et chamanique, bien qu’agréable et amusant a plus de mal à faire écho en moi que les archétypes avec lesquels j’aime travailler habituellement. Peut-être suis-je trop fofolle pour complètement m’éclater avec les métamorphes ?...



jeudi 14 mai 2015

Taroculte 13: La Mort, Ce n’est que le Commencement…

Nous y voilà ! La première carte des 3-Grandes-Qui-Font-Peur… Viendront plus tard le Diable et la Tour et à l’issue de ces 3 arcanes, serons-nous au comble du stress ? Mais non ! Détendons-nous. Ces cartes ont un nom et une imagerie grandiloquents, dans le sens morbide du terme, mais elles n’annoncent pas que des catastrophes. Pour l’Arcane 13, on peut reconnaître que nous vivons en permanence des « petites morts » dans notre vie et que ces changements sont souvent nécessaires, parfois déstabilisants, mais toujours instructifs.

Le Grand Changement

Le sens le plus large de cette carte est la notion de changement, de transformation, de transition, d’impermanence. La vie ne peut pas demeurer la même indéfiniment. Nous évoluons, nous vieillissons, et oui, nous mourrons. Tout au long de notre vie, nous verrons des choses changer. La carte de la Mort nous encourage à lâcher-prise face aux changements qui sont inévitables. Elle peut faire peur lorsque nous nous accrochons à la routine connue et rassurante mais elle peut aussi nous soulager lorsque nous sommes coincés dans une phase pénible et que le changement serait plus que bienvenu. En ce sens, elle rappelle l’essence de la Roue de Fortune mais apporte une nuance plus définitive et brusque. Est-ce que le changement, en soi, est négatif ou positif ? Ni l’un ni l’autre. Il est nécessaire et inéluctable. Il peut aussi être initié par nous-même ou un tiers. Quoi qu’il arrive, on ne peut être sûr que d’une chose : la vie va toujours changer.


Le Beautiful Creatures Tarot de JR Rivera et Jasmine Becket Griffith

Après la Nuit, l’Aube

La Mort marque l’accent sur la fin des choses. Mais si les choses se terminent, cela implique que d’autres pourront commencer. La Mort nous rappelle alors que ce que nous percevons parfois comme des fatalités déconcertantes sont en fait des opportunités pour clore certains chapitres et en commencer d’autres. Après la mort, la renaissance ! La Mort parle de réincarnation et de lumière tout autant que de deuil et d’ombre. Chacune de ces phases sont nécessaires pour expérimenter pleinement la vie et avancer dans sa réalisation. La Mort fait partie des mystères de la Vie. Elle fauche ce qui est arrivé à maturité et ouvre la voie pour d’autres cultures fertiles.


Le Steampunk Tarot de Barbara Moore et Aly Fell


Sommeil, calme et régénération

Un aspect qui me plaît dans cet arcane est son calme olympien, sa sérénité presque rassurante, même sur les cartes les plus sombres. On parle bien d’un silence de mort. La Mort a mauvaise réputation mais si on l’approche sous son aspect de sommeil éternel, de repos bien mérité, elle prend une nuance plus douce et apaisante. Cette carte pourrait être une merveilleuse bénédiction annonçant un sommeil plus doux pour un insomniaque épuisé. Elle pourrait annoncer une anesthésie générale avant une opération (pas de panique, vous n’allez pas perdre la vie sur la table d’opération pour autant). Je rattache cette notion reposante de la Mort au duo de Dieux Grecques Hypnos et Thanatos. Le premier des frères endort la personne et le deuxième lui donne véritablement la Mort, mais une Mort indolore, heureuse, sans heurt ni drame. C’est ainsi que l’on voudrait tous avoir la chance de tirer notre révérence.


Le Tarot des Vampires de Ian Daniels


Jusqu’ici cette carte m’a surtout annoncé des périodes de changements, de mouvements, de renouveau. Cela m’a aidé à démystifier ce terme ô combien impressionnant : La Mort…



mercredi 13 mai 2015

Taroculte 12: Le Pendu, Prendre son Mal en Patience

Le Pendu est une carte entre ombre et lumière, au goût doux-amer. Elle est comme un inconfort nécessaire. On sait, lorsqu’elle apparaît, qu’une période légèrement désagréable nous attend mais que nous en ressortirons grandis. Beaucoup la redoutent ou la boudent. Personnellement, je lui suis reconnaissante car elle m’a énormément appris.

La tête en bas

Le pendu n’est généralement pas un pendu traditionnel, mis à mort par strangulation. C’est un personnage qui se trouve la tête en bas. Il voit donc la vie différemment. Sa perspective n’est pas la même. Tout est question de point de vue pour lui. Il nous encourage à voir avec les yeux d’un autre, à ouvrir ou changer nos horizons, à ne pas rester coincé sur notre propre vision des choses. Et qui dit changer de point de vue dit transition obligée. Se retourner prend du temps. Le pendu intime donc à la patience, à l’ouverture, à l’humilité et à l’acceptation. Cette carte va même jusqu'à se renommer poétiquement "L'éveil"...



Le Tarot des Anges de Doreen Virtue

Laisser sortir le négatif

Le pendu est parfois sauvagement saucissonné, mis la tête en bas contre son gré, réfutant la théorie de la transition choisie et de l’acceptation de changer de point de vue. Dans ce type de cas, un événement beaucoup plus « dans ta face » va vous sortir de votre zone de confort, vous piquant les fesses un bon coup afin de vous faire surgir hors de votre léthargie. C’est le Pendu qui fait peur. « Non, non, pitié, je veux conserver mes mauvaises habitudes, mes illusions, mon petit caca psychologique et je souhaite qu’on me laisse tranquille dans mon coin… ». Que nenni ! Le Pendu va vous coller cul par-dessus tête, vous forçant à recracher votre mécanisme d’auto-sabotage. C’est la carte du « Shadow work », travail sur l’ombre. Vous savez, ce qui grouille dans nos profondeurs et à quoi l’on ne veut surtout pas faire face. Ça risque de faire un peu mal à l’égo, de faire ressortir tous ces joyeux sentiments de honte, de regret, de jalousie,… Pas simple, mais une fois que c’est affronté et expulsé, légèreté assurée !



Le Tarot des Vampires de Ian Daniels


Le sacrifice consenti

Vous connaissez le mythe du Dieu Nordique Odin ? Il se sacrifia en se transperçant de sa lance et se pendant, tête en bas, à l’Arbre Yggdrasill pendant 9 jours et 9 nuits. Grâce à ce sacrifice, il reçut le savoir mystique des runes et put ressusciter. Ici, le Pendu est un être d’une bravoure frisant le fanatisme. Celui à qui l’on va crier « malheureux, fais pas ça ! » mais qui va y aller quand même… Et nous prouver qu’il avait raison ! C’est un peu la version hardcore du Fou. Un joyeux taré qui va savoir s’octroyer le titre de Grand Sage contre toute attente. Ou comment le Fou devint un Pape. Le Pendu serait alors, peut-être, un entre-deux. Le chemin sinueux et douloureux vers l’illumination.



Le Tarot Noir de Justine Ternel et Matthieu Hackiere


Profitez des périodes marquées par l’énergie du Pendu pour méditer, tenir un journal, vous confier à une personne de bon conseil,… C’est le moment pour faire avancer tout ce qui grince. Une fois que vous reposerez pied à terre, tout ira mieux. 



mardi 12 mai 2015

Taroculte 11: La Force, L’anti couille-molle

L’arcane de La Force revêt pour moi un caractère presque sacré. Je la vois comme la représentation de tout pouvoir, bien plus profonde et significative qu’un Empereur ou qu’un Pape, plus mystérieuse qu’un Chariot ou un Soleil… La Force est la source de feu intérieur, l’étincelle, l’énergie, le Big Bang. Et elle est représentée par  une femme ! Bel hommage. C’est une carte qui parlera à tous ceux qui comprennent que la vraie force va au-delà de l’image purement physique et guerrière que l’on se fait de cette notion. La Force est intérieure, mystique, instinctuelle, mentale, magique…

La Force Douce

Le fait que cette carte soit quasiment toujours représentée par un personnage féminin maîtrisant un animal sauvage ou dangereux met en avant le fait que la Force la plus vibrante pourra se trouver sous les apparences les plus chétives. La force physique, bien qu’étant une Force en soi, n’est pas la seule manifestation de cette notion. Si une personne d’apparence douce et peu menaçante réussit à dompter une bête féroce, cela est signe qu’une Force encore plus grande fait effet. Celle-ci réside à l’intérieur et impose le respect. C’est une force plus Yin. Elle représente la force de caractère, bien plus utile que la force physique pour avancer dans la vie car le physique finira par se dégrader mais votre Force intérieure pourra s’épanouir et grandir toujours plus. Cette femme d’apparence angélique a en elle des ressources insoupçonnées, l’essence d’un David pouvant terrasser 100 Goliaths. Mais surtout, elle a la sagesse de domestiquer le danger plutôt que de l’anéantir. La vraie force est celle qui est inattendue et peut endosser bien des apparences.



Le Tarot des Anges de Doreen Virtue

La Vraie Maîtrise

Que représente cet animal enragé qui semble parfois vouloir attaquer notre belle ? Nos instincts les plus bas ? La propre part d’ombre de Madame Force ? Les peurs, les obstacles, les dangers de tous acabits ? Peu importe. La Force maîtrise cet animal avec grâce et doigté, comme dansant autour de la bête, sans peur et sans reproche. La vraie force est ainsi. Elle ne recule pas devant le danger et ne dépose pas son pouvoir aux pieds de l’oppression qu’elle soit interne ou externe. La Force a une juste maîtrise de son instinct, sans pour autant le brider. Elle a atteint un équilibre intérieur suffisant pour dompter l’ombre avec toute la sensualité d’une danseuse.



Le Tarot Noir de Justine Ternel et Matthieu Hackiere


Une Force qui pourrait sauver le Monde

La Force est en nous tous. Elle est ce qui nous fait avancer. C’est le Kundalini qui, une fois éveillé, nous ouvre les portes d’un cheminement spirituel gigantesque. C’est la sainte colère que nous pourrons éprouver parfois et qui nous aidera à terrasser des obstacles habituellement trop impressionnants. C’est ce qui fait de nous, occasionnellement, des héros ordinaires. Nous sommes abreuvés au cinéma de fictions grandiloquentes mettant en scène des personnages aux superpouvoirs. La Force est l’allégorie de cette notion de « super-héros » intérieurs. Nous avons tous un potentiel de sauveur, la cape invisible flottant au vent lorsque nous protégeons un être fragile, les abdos en béton imaginaire se dressant fièrement devant le crétin passif agressif que nous venons de remettre à sa place… Nous avons tous ce héro intérieur, puisant sa magie particulière dans la nature même.



Le Ceccoli Tarot


La chose merveilleuse que nous dit cette carte de la Force est que nous l’avons tous en nous. Il suffit de la trouver.