lundi 29 juin 2015

Décrypter les cartes, mode d’emploi

Vous possédez un oracle ou un tarot et avez potassé à fond les livrets d’utilisation ainsi que toute la littérature vous aidant à interpréter les cartes ? Génial ! Cependant, un élément manque pour véritablement lire vos cartes avec fluidité et intuition : votre touche personnelle ! Si vous avez lu mon article Conseils pour se lancer en Cartomancie, vous saurez de quoi je vais vous parler. Je vais vous proposer un exemple pour appliquer le conseil 7: disséquez vos cartes jusque la moelle ! C’est une sorte de méthode d’analyse intuitive ou comment utiliser les deux parties de notre cher cerveau !

Pour véritablement vous approprier un jeu et chaque carte qu’il contient, je vous conseille de créer un fichier d’une page par carte (ou plus court ou long selon vos envies) à la main ou par fichier word, excel, power point,… Laissez votre instinct vous guider quant au format ! Sur ce fichier, vous allez consacrer du temps pour chaque carte et analyser à fond ce que vous voyez et ressentez. N’ayez pas peur de « vous tromper » ou de « ne pas bien faire ». Il n’y a aucune règle et seuls votre intuition et votre système de valeur comptent. Cet exercice a pour but de vous mettre plus à l’aise avec vos cartes et non pas de vous crisper. En connaissant mieux chaque recoin d’une carte, on approfondit la relation que l’on a avec elle et c’est là que le vrai plaisir prend place !

Je vais vous donner des idées pour analyser vos cartes et vous fournir une analyse rapide d’une carte de ma collection.

1) Observez

Pour bien « disséquer votre carte », pensez à tous les éléments visuels : couleurs, formes, personnages, animaux, paysages, positions, gestuelles, expressions,… Est-ce que la carte est sombre ou lumineuse ? A quoi associez-vous les couleurs utilisées ? Les formes sont-elles dynamiques, statiques, parlent-elles d’élévation, de mouvement en avant,… Combien y-a-t ’il de personnages ? Qui sont-ils les uns par rapport aux autres ? Quelles sont leurs expressions, états d’âme, motivations ? Vers où se tournent leurs regards, leurs gestuelles ? Cela parle-t-il du passé, du présent, de l’avenir ? Que signifient les animaux, végétaux ou autres éléments naturels ? Prenez en considération les mots-clés mais aussi le numéro assigné à la carte. Ce dernier élément pourra aider à donner une signification numérologique à la carte.

2) Identifiez-vous

Une fois que vous avez analysé tout cela, essayez de faire le rapprochement entre tous ces éléments et vous-même. En quoi cette carte pourrait-elle vous parler à vous ? De qui s’agit-il ? Quel domaine de votre vie est concerné ? En quoi cette carte VOUS parle ?

3) Donnez votre opinion

Enfin, donnez une personnalité à votre carte. La trouvez-vous charmante, agressive, dynamique, motivante,… ? Aimez-vous cette carte ? Vous met-elle mal à l’aise ? Pourquoi ? Notez toutes les réflexions, tous les sentiments. Vous en apprendrez plus sur la carte mais surtout, et c’est le plus important, plus sur vous ! Les cartes sont des miroirs qui nous renvoient des éléments cachés de notre psyché.

Un exemple rapide d’analyse personnelle : La Serre Carnivore

J’ai choisi pour cet exemple L'Oracle des Êtres d'Ombre et de Lumière, un de mes grands préférés. C’est parti, analysons !



La carte est symbolisée par le chiffre 38, qui en numérologie se réduit à 2 (3+8=11, 1+1=2). J’associe ce 2 à la planification avant l’action, la nécessité d’action pour parvenir à ses objectifs. Ce chiffre peut aussi parler de dualité, de division. On retrouve la notion d’action en opposition avec l’aspect statique de la carte (l’action est la solution) et la dualité est omniprésente (la jeune femme est-elle sa propre ennemie ?)

La carte est plutôt sombre. Le mot qui la caractérise le mieux est « enfermement ». Le titre de la carte, les formes fermées, les couleurs et la nature anxiogène des éléments concordent. Le personnage est enfermé dans une serre qui se présente comme un piège, une prison. De plus, elle est immobilisée par ces plantes carnivores tout autour d’elle mais composant aussi sa propre robe ! Elle semble mise sous cloche, ne pouvant pas s’exprimer, de peur d’être dévorée. Elle ne peut ni bouger, ni s’échapper.

Cette carte parle de manque de liberté et de l’aspect ombre de la liberté (de mouvement mais aussi d’esprit). Elle signale un danger pour notre liberté personnelle.

La forme du toit est en pointe et nous pouvons apercevoir la lune et les étoiles dans cette pointe apparemment inaccessible. La pointe parle d’élévation, de relever la tête. Les étoiles et la lune sont les mystères et les souhaits exaucés. En gardant la tête baissée dans le négatif et dans l’enfermement intérieur, impossible de s’élever vers la solution. Il n’est possible de s’échapper qu’en prenant de la hauteur (demander conseil à un expert, s’associer à quelqu’un de plus éclairé que soi – reprend la valeur du 2 en numérologie / ou bien se rapprocher du divin, du ciel, de la pensée supérieure, des mystères spirituels en se décollant de cette réalité emprisonnante). Le problème est dans le domaine de la terre (le matériel, le quotidien,…) et la solution dans le domaine du ciel (le spirituel, l’éternel,…). On retrouve encore la dualité du 2.

Le personnage est-il en danger ? Subit-elle la situation ou y participe-t-elle ? Pourquoi porte-t-elle une robe faite de ces plantes carnivores ? Est-elle victime ou bourreau ? Est-elle celle qui fait pousser ces monstres ? Est-elle celle qui alimente son propre problème ?

Les pots fêlés renforcent cette notion de destruction, de violence, d’éclatement imminent. La tension est palpable. Le danger est partout. Qui est le plus dangereux : les plantes ou la jeune femme ?

La lune, solution bien cachée, est entourée de plantes au plafond. L’ennemi cherche-t-il à nous cacher une solution salvatrice ?

Le vert et le rouge sont omniprésents, comme un paradoxe entre vie et sang versé. Comme si la richesse de la terre créait plus de tourment que de bienfaits. Le noir qui entoure cette scène parle du néant, de la difficulté à voir au-delà de cet enfermement familier. Il y a une notion d’aveuglement et de peur de l’inconnu dans ce noir environnant. La protagoniste a du rouge dans les cheveux, couleur de fougue irréfléchie. A-t-elle les idées trop embuées pour trouver des solutions à ses problèmes ? A-t-elle besoin de calmer des pensées agressives et autodestructrices ? A-t-elle soif de sang, de chaos et de violence ?

Personnellement, cette carte peut me parler des lieux où je me sens généralement enfermée : le travail, les situations sociales non maîtrisées. Je ressens cette sensation d’enfermement plus facilement en dehors de chez moi. La Lune et les étoiles pourraient représenter cette notion du « chez soi » qui ne devrait jamais me quitter, même quand je suis au dehors, dans des situations inconfortables.

Je trouve cette carte sombre et criarde à la fois, comme répétant « DANGER ! Réveille-toi ! ». Mais elle ne me met pas mal à l’aise pour autant.

Un exemple de fiche "Express"

Bien entendu, toutes ces réflexions peuvent être condensées en mots-clés, images, codes,... Laissez libre cours à vos envies!

Je vous montre un exemple de fiche hyper synthétique réalisée pour mon oracle "Les Vampires" . J'y condense mots-clés, associations, correspondances et je me laisse le loisir d'agrémenter le fichier au fur et à mesure de mes tirages et découvertes.



A vous de jouer !

Plus vous noterez vos impressions intuitives sur chaque carte et plus vous découvrirez des « couches nouvelles » d’analyse et de symbolisme. Souvent, mes proches me demandent « tu crois vraiment que l’auteur a pensé à tout ça en réalisant ses cartes ? ». Je réponds invariablement « On s’en fout ! Maintenant, ce sont MES cartes et c’est mon intuition qui voit et interprète! ». A vous de trouver vos propres interprétations ! Cartomancez bien !




jeudi 11 juin 2015

L'Ermite nous enseigne...

L’ERMITE nous enseigne que nous avons le droit et même le devoir de prendre une pause de temps en temps. Nous nous le devons à nous-même. Lorsque notre vie va à 100 à l’heure. Lorsque nous nous sentons fatigués, déprimés, incompris, brusqués par le monde alentour. Lorsque nous pensons courir après un but extérieur grandiloquent et que la vraie réponse se trouve en nous-même. Rentrons en nous-même. Prenons une pause. Redirigeons ces sentiments de malaise, de colère, de désespoir vers une énergie guérisseuse. Personne n’attend quoi que ce soit de nous à part nous-même.


Lorsque vous serez à l’aise, seul avec vous-même, dans le calme et le silence de votre propre cœur, vous comprendrez que plus jamais vous ne vous sentirez seul…


Beautiful Creatures Tarot



mercredi 10 juin 2015

Le Fou nous enseigne...

LE FOU nous enseigne que nous ne pouvons être que nous-même. Ce cher vagabond bohème nous rappelle que se conformer a ses limites et que si vous souhaitez véritablement trouver votre chemin, vous devrez accepter votre authenticité. Mais alors que penseront les autres?! Est-ce que les autres nous aimeront pour qui nous sommes vraiment? Pour les services que nous pourrions leur rendre un jour? Ou peut-être sont-ils déjà trop absorbés par leurs petites vies pour même s’intéresser à qui nous sommes? Alors pourquoi s'empêcher de vivre...


Soyez vous-même, comme si personne ne vous regardait! Soyez la personne que seul vous avez besoin de valider! Soyez fou, soyez vous, soyez tout simplement…


Le Tarot des Vampires de Ian Daniels



mardi 9 juin 2015

L'Impératrice nous enseigne...

L'IMPÉRATRICE nous enseigne que la Femme est sacrée.

Notre société patriarcale et moralisatrice a voulu de la femme qu’elle cherche sans cesse à être complétée par la validation masculine et qu'elle soit mise dans des cases validées par « lui ». Certes, elle peut être l’épouse, la mère, la petite amie. Mais le Féminin Divin est tellement plus! Elle est la matrice originelle, la première porte passée par chaque être humain. Elle ne devrait jamais avoir honte de sa nature sensuelle, de son pouvoir divin. Elle ne devrait jamais se sentir sale parce qu'il est celui qui la considère comme un trophée. Elle n’a pas besoin qu’il lui tende un miroir pour être belle. Elle n’a pas besoin qu’il la complimente pour être élégante. Elle n’a pas besoin qu’il l’épouse pour être respectable. Elle n’a pas besoin qu’il la mette à l’épreuve pour être digne. Elle est merveilleuse, indépendamment de lui.

Continuez, Impératrices, à être merveilleuses.


Le Tarot des Vampires de Ian Daniels



mercredi 3 juin 2015

Taroculte 14: Tempérance, un Ange passe…

Etant particulièrement réceptive à la carte du Diable, qui suit la Tempérance, j’ai beaucoup plus de mal avec cette dernière. Personnellement plus Démone que Ange, j’aime mes Anges sarcastiques, controversés et avec un sens de l’humour qui déboîte. Ce n’est pas tout à fait l’énergie de la Tempérance… Amateurs du tout chaud ou tout froid, allergiques aux situations mi-figue mi-raisin et spécialistes des coups (d’éclat, de gueule, de cœur…), la Tempérance va vous laisser de marbre dans le meilleur des cas.

J’aime manger jusqu’à ne plus pouvoir avaler une seule bouchée, m’emporter pour des bêtises, éclater d’un rire gras, écouter Marilyn Manson en boucle et qualifier dédaigneusement de « pisse tiède » toute situation qui pourrait se ranger proprement dans le domaine de la Tempérance. Cette carte et moi, c’est de la haute maintenance ! Mais pour cet article, promis, je vais essayer de bien me tenir…

La mesure parfaite

La Tempérance, c’est avant tout l’équilibre. Pas d’extrêmes avec ce cher ange. Mesure, juste milieu et, allons-y carrément, perfection ! Vous remarquerez que cette carte est souvent représentée par un ange, personnification criante de perfection ! Pourquoi un ange pour représenter l’équilibre ? L’équilibre serait-il hors de la portée humaine ? Est-ce une notion inatteignable, un miroir aux alouettes culpabilisant nous encourageant à finir tous nos haricots verts, sachant très bien que nous ne tiendrons jamais la route avec notre caractère imparfait de simple humain ?

La Tempérance aime nous montrer que nous pouvons mélanger les genres, faisant couler sans fin, telle une alchimiste infatigable, un liquide mystérieux. Le mélange oui, mais toujours avec bonne mesure, doigté, équilibre, attitude bien comme il faut, chemise amidonnée et lit fait au carré. On ne déconne pas avec la perfection…

Comment définir ce juste mélange et cet équilibre en termes plus quotidiens ? Je dirais que « terrain d’entente » s’applique très bien à la Tempérance. Dans le meilleur des cas, ce juste milieu sera le compromis bien vécu. Dans les cas où le Diable prendra les commandes de notre psyché, ça deviendra vite une situation de « cul entre deux chaises » assez inconfortable et rageante…

La Tempérance est endurante. Elle semble ne jamais se fatiguer et prodigue inlassablement sa sagesse. Elle est le flux continu d’énergie qu’il faut mettre dans toute chose que l’on souhaite voir réussir. Elle est donc la patience incarnée. Ne dit-on pas que la Patience est mère de toute vertu ?

La Tempérance, principe d’équilibre parfait, est forcément connectée aux éléments avec justesse et légèreté. Ses ailes caressant l’air, elle garde un pied sur terre, un orteil dans l’eau et utilise l’énergie du feu intérieur pour alimenter le flux continu. C’est un être parfaitement connecté à la nature tout en restant parfaitement civilisé.

Allez, avouez, elle vous énerve un peu aussi, non, Miss Perfection ?



Le Steampunk Tarot de Barbara Moore et Aly Fell


La zen attitude en toutes circonstances

La Tempérance sera aussi  cet ange d’un calme olympien, laissant toute chose stressante couler sur ses ailes comme la pluie sur le pavé. Rien ne l’atteindra. Rien ne la blessera car sa conscience est tellement élevée et détachée des petits problèmes des pauvres diables que nous sommes qu’elle gardera éternellement son calme et son sourire. C’est le genre de personne, qui, dans la vie, vous souhaitera une bonne journée après que vous l’eussiez traitée de connasse (Pardon, pardon,…). Sur la carte ci-dessous, ressentez comme elle est zen et détachée alors que cette fontaine bizarroïde semble déverser sa bile et recracher la mocheté du monde.  La Tempérance sait prendre de la hauteur et est passée maître dans l’art du bouclier psychique (très utile pour les éponges émotionnelles que sont les empathes !). Une sorte de maître zen, de gourou New Age, cette Tempérance !

La Tempérance n’est cependant pas si énervante avec sa perfection, ses plumes et son calme proute proute… Elle est même plutôt apaisante. La carte pourra même sortir lorsque vous aurez besoin d’écouter un peu de musique douce et de vous accorder une pause méditative en vous baladant à l’écart de l’agitation ou en pratiquant le yoga. Plutôt cool…

Bon, et parlons d’un autre sujet qui fâche : la modération ! La tempérance en est truffée. « Oui » à tout, mais avec modération. L’ivresse et l’excès ne font pas partie de son langage. Aussi, vous prendrez bien soin de manger 5 fruits et légumes par jour, de manger/bouger, boire OU conduire et mettre de l’eau dans votre vin !




Le Bohemian Gothic Tarot de Karen Mahony et Alex Ukolov


La purification de l’énergie

Parfois, la Tempérance me fera de l’œil en mode Ange Noir ! Ha, là, ça m’intéresse ! L’ange déchu ou repenti… Celui qui n’est pas toujours parfait et évoque davantage les notions d’alternance et de transformation des énergies. Les épreuves et le négatif seront purifiés. L’égo sera confronté au don de soi. Les causes auront des effets. Le Karma nous menacera de revenir nous croquer le cul dans quelques incarnations. Et ce cher ange nous montrera alors la voie pour renverser la vapeur. Il est question ici d’effet papillon, de vases communicants et de contrats sacrés.

Heureusement que cet ange a une conscience élevée, capable d’explorer notre ombre la plus profonde et collante et d’en ressortir triomphant, purifiant les résidus de notre expérience humaine. La leçon ici est que si la vie vous a poussé à merder, il ne tient qu’à vous de rectifier le tir… La Tempérance est une carte très responsable, consciente et bienveillante.



Le Tarot des Vampires de Ian Daniels


Je pense que nous avons tous beaucoup à apprendre de cette chère Tempérance, l’être humain étant, par essence, formidablement imparfait. Mais je pense, que dans sa perfection éthérée, elle nous pardonne volontiers cette imperfection indécrottable, et, continue, comme toujours, de sourire tranquillement…