jeudi 25 février 2016

Vies Antérieures 1 : Comment y Accéder

Nous devons être nombreux à nous questionner sur cette éternelle interrogation : « Qui suis-je ? ». Mais une autre interrogation me titille en aparté : « Pourquoi ?! ». Oui, pourquoi suis-je moi, ici, maintenant ? Est-ce que j’ai conscience de tout ce que je suis ? Est-ce possible pour un cerveau humain d’avoir accès aux réponses dans leur totalité et de les comprendre ? L’évidence m’est vite apparue : ce que je suis doit avoir plusieurs niveaux de lecture. Et ma réflexion sur les vies antérieures et dimensions parallèles s’est alors mise en marche. Ai-je été quelqu’un d’autre ? Ai-je été autre chose ? Suis-je simultanément autre chose, ailleurs ? Puis toujours: et pourquoi ?

Si vous vous posez également ce genre de question, vous touchez du doigt l’un des sujets les plus métaphysiques et mystérieux qui soit. Il faut accepter de ne pas avoir toutes les réponses et de nager en eaux incertaines. Il faut accepter de ne pas recevoir de papier validant la Vérité. Il faut accepter de se faire confiance et d’écouter son intuition. Il faut accepter de mettre de côté sa curiosité malsaine (celle qui nous invite à nous projeter en tant que rois et reines, Cléopatres et Louis XIVs…). La vraie motivation pour connaître ses vies antérieures doit faire partie d’une démarche alchimique. Mieux se connaître pour évoluer, avancer, s’améliorer. D’expérience, les révélations sur les vies antérieures peuvent être choquantes, inconfortables, plus grandes que nature et ouvrir encore plus de questionnements que l’on en avait au départ. Il faut donc être bien préparé avant d’ouvrir cette porte car elle restera ouverte et ce que l’on aura vu nous marquera.

Mais alors par quoi commencer ? Où et comment ? Je vais vous parler dans ce premier volet (car d’autres articles suivront sur les vies antérieures) des moyens pour obtenir des réponses sur nos vies passées et/ou parallèles (le temps et l’espace n’existant pas, nous pouvons considérer que nous sommes toutes nos vies en même temps !).



1) QUI peut m’aider à voir et comprendre mes vies antérieures?


Vous commencez à me connaître et flairez déjà ma réponse : les guides, pardi ! En effet, lorsque l’on souhaite accéder à des informations nous concernant par-delà le voile de l’oubli, il convient de se rapprocher de sa dream team spirituelle. Vos guides ont les réponses. Et comme vos guides sont avec vous, vous aiment et vous comprennent, c’est un peu comme si vous obteniez la réponse du fin fond de votre propre sagesse ancienne.

Les Gardiens

Les Gardiens (anges gardiens, guides principaux) sont les premiers à contacter pour obtenir des réponses. Ils sont avec nous pendant tout notre cycle de réincarnation et nous suivent dans cette évolution longue et périlleuse. Ce sont eux qui sont là quand nous naissons et mourrons, encore et encore et ce sont avec eux que nous effectuons les bilans de nos vies et choisissons nos prochains points de chute. Qui de plus indiqué pour nous dire ce que nous avons été, fait et loupé ? Ils savent pourquoi nous sommes là, ce que nous avons à réparer, développer, réaliser…

Les Divinités

Je vais également vous parler des Divinités, évidemment ! Je sais que nous ne sommes pas tous appelés à travailler avec Eux mais pour ceux qui se sentiraient titillés par l’exercice, cela vaut le coup de demander si un Ami Divin souhaite vous guider dans cette recherche sur vos vies. Je travaille personnellement avec de nombreux Dieux et Déesses. Certains se sont montrés particulièrement indiqués pour travailler sur les vies antérieures, le karma, les réincarnations et vies « parallèles ». Nephtys, Déesse Egyptienne liée à la mort et à la réincarnation est ma guide principale pour ce sujet. Dagon, Dieu Mésopotamien de la fertilité et des profondeurs est également un guide qui me connecte à ce que je suis ou ai été au-delà des incarnations humaines (car nous venons de la Source Divine et sommes et avons été plus que ce que nous imaginons dans cette incarnation !)… A vous de voir qui peut vous parler, vous aider et se proposer naturellement si tel est votre chemin. Je ne recommanderai pas d’appeler aveuglément Nephtys et Dagon parce que leur nom figure dans cet article. Comme pour tout travail avec les Dieux, je conseille de faire appel à votre propre guidance et laisser venir à vous ceux qui sauront le mieux vous aider et vous accompagner. Cependant, il est bon de savoir que les Dieux Chtoniens sont très efficaces pour se connecter à ces sujets. Vous pouvez aussi travailler avec les Archanges si cela vous parle. Personnellement, c’est Samaël qui me guide et m’en apprend toujours plus sur les multiples « moi ». Mais encore une fois, tout dépend de QUI vous parle à VOUS !

Le Grand Moi

En parlant de « MOI », un exercice rigolo peut être de se connecter à son Grand Moi, comme consulter directement le fichier source de son disque dur ! Toutes les réponses sont en vous, encrassées sous tout un tas de mémoires endommagées. Il vous suffit de demander à votre Grand « Moi », la version de vous-même la plus consciente, pure et complète de vous donner des réponses. D’ailleurs la chose intéressante à ce sujet, c’est que notre Grand Moi semble englober tous nos guides.

Votre Ancien Vous

Pourquoi ne pas invoquer également votre vie antérieure ? Si vous vous posez des questions sur une vie en particulier, cela peut être très pratique de faire appel directement à cette personne que vous avez été. Si vous ne partez de rien, demandez à ce que votre vie la plus influente sur ce que vous êtes actuellement se fasse entendre.

Les Animaux Guides

Et pour ceux qui ne réussissent pas bien à travailler avec des guides à visage humain, n’hésitez pas à faire appel à vos animaux guides. Le serpent, par exemple, est formidable pour se connecter à tout ce qui touche aux cycles de vie. Encore une fois, laissez venir à vous ce qui vous parle !

2) COMMENT puis-je voir ?


C’est bien beau de vous faire une liste de guides d’élite si vous ne savez pas comment faire pour vous connecter à eux ou recevoir les messages. C’est un peu comme si je vous balançais d’un ton évident, le sourcil relevé : « bah rentre dans le cockpit et fais décoller l’engin, mon gars ! ». Certains sauront direct de quoi je parle car ils conversent naturellement avec l’invisible et d’autres me regarderont éberlués, se grattant la tête et se questionnant sur ma santé mentale. La chose la plus importante avec le « comment » de toute chose subtile est de croire ! Ça semble simpliste et naïf ? C’est pourtant la base. Si vous vous fourrez dans le crâne que vous n’avez pas de don, que vous ne pouvez pas voir, entendre, sentir, comprendre, recevoir des signes, c’est exactement ce que vous allez manifester. Sans pour autant partir bille en tête en scandant « Je suis une flamboyante Gandalf en puissance, les énergies tremblent devant MOI ! », il est toujours possible d’adopter un état d’esprit « et pourquoi pas ? » tout à fait sain, ouvert et plutôt efficace. Et pourquoi pas ? Ce soir, je vais rêver de mes vies antérieures… Et pourquoi pas ?

Le Rêve

La première méthode efficace est donc le rêve ! Nous rêvons tous, donc ça tombe bien. Malheureusement, nous n’exerçons pas de contrôle efficace sur la programmation. Quand nous allons nous coucher chaque soir, nous sommes comme ce gugusse traîné de force aux portes du cinéma par un ami qui se fiche de ses goûts, subissant les caprices du box-office. Nous ne savons jamais quel film nous allons voir. Alors oui, il existe des programmes à consulter pour choisir son film à l’avance ! Cependant, ça ne garantit pas d’aimer le film en question car les bandes annonces sont parfois trompeuses. C’est un peu comme avec les rêves. Vous pouvez par exemple demander dans une lettre à votre guide de choix de vous montrer vos vies antérieures. Il est important dans ce type de démarche de laisser de la place au Guide pour agir. Ne demandez pas « je veux savoir si j’ai été un célèbre écrivain » mais plutôt « Puis-je voir des éléments de mes vies antérieures qui m’aideront à guérir dans ma vie actuelle ? ». Quand on laisse de la place aux guides sans trop orienter les choses avec notre mental (ce vilain saboteur), nous devenons comme de supers antennes prêtes à recevoir ce dont nous avons vraiment besoin au lieu d’ouvrir le bec en vain, attendant avec impatience des choses que nous avons exigées bêtement et qui ne nous serviraient à rien dans notre évolution.

Le Travail Méditatif et le Voyage Intérieur

Le niveau 2 de la chose demande un peu plus de travail. C’est le domaine des méditations, transes, quêtes de visions, voyages chamaniques et projections de conscience. Mais ne vous jetez pas de suite sur vos champis hallucinogènes et autres fournitures hilarantes ! C’est à la portée de tout un chacun, sans matériel particulier, à partir du moment où vous adoptez, encore une fois, l’attitude « et pourquoi pas ? ». Allez, posez vos fesses sur ce coussin, fermez les yeux et appelez votre guidance supérieure !

Le Voyage Astral

Le niveau expert est la suite logique de ces voyages intérieurs. C’est le voyage astral. Il est question ici de sortie de corps et cela demande un véritable entraînement, une discipline et une compréhension des enjeux. On ne va pas visiter l’astral comme on va faire ses courses au Shopi du coin de la rue. Ça se prépare, mentalement et émotionnellement ! Quand vous serez prêts pour ce type de chose, vous le saurez. Cependant, il n’est pas nécessaire de voyager dans l’astral pour obtenir des réponses. Une simple projection de conscience suffit.

La Divination

Et si vous êtes pressé, ne souhaitant pas vous mettre dans des états pas possibles pour recevoir des messages absconds qu’il vous faudra des jours pour déchiffrer, il existe toujours les supports de divination ! Et oui ! Les cartes, oracles, tarots, runes et autres amis divinatoires ! Je travaille beaucoup sur les vies antérieures à l’aide des cartes et propose à présent un tirage « Vie Antérieure » sur ma boutique en ligne. C’est un moyen simple, rassurant et fiable de travailler sur les leçons de nos vies.


A suivre : d’autres articles pour mieux comprendre vos vies antérieures et une vidéo sur les cartes oracles qui pourront vous accompagner dans ce travail…



vendredi 12 février 2016

Taroculte 18 : La Lune, Siège des Mystères

La Lune est une des cartes les plus insaisissables du Tarot. Elle est multiple, floue, inclassable. Elle reflète la nature changeante de la Lune physique, tantôt rassurante et éclatante, tantôt sombre et inquiétante. C’est une carte qui me plaît immensément.

Féminité et Merveilleux


La Femme Lune

Dans le Shadowscapes Tarot, nous voyons un exemple de Lune reflétant la nature ésotérique de cette lame. La Lune est l’archétype féminin dans son aspect le plus puissant, le plus indompté. Le croissant de lune ici est pointes vers le haut, configuration étrange rappelant les grandes Déesses lunaires comme Hécate, patronne des Sorcières dans le panthéon grecque. Nous avons donc une connexion directe du féminin au divin avec cette Lune sorcière, éclairant une scène issue d’un autre monde. La nuit, qui va de pair avec la Lune, nous plonge dans le noir, moment de la journée où l’imagination est enflammée et où les illusions et peurs peuvent se déchaîner.

Les Cycles Féminins

Ce masque tenu par notre belle est le reflet des aspects changeants de la Lune et des femmes, l’influence des cycles, la nature « lunatique » du féminin qui est davantage soumis aux variations de la Lune avec le cycle menstruel. La Lune, comme la femme, est multi-facettes, elle contient en elle tous les aspects de l’expérience féminine. Elle est la jeune fille, la mère, l’enchanteresse et la vieille femme. Cette carte peut beaucoup nous faire travailler en tant que femme sur notre acceptation de ces changements de cycles dans nos vies ; cycles qui ne sont pas uniquement ceux de la menstruation à proprement parler, mais aussi des grands passages comme la puberté, la maternité, la ménopause. La femme sera soumise aux cycles et aux transformations toute sa vie, bien plus que l’homme, ce qui rend aberrant cet acharnement de nos sociétés modernes à forcer les femmes à calquer leur rythme et évolution de vie sur les hommes.

La Lune Féministe

On ne pourra pas échapper à la notion de féminisme avec cette lame, notion qui a subi des déformations immondes et dont on a oublié le sens noble. La Lune nous rappelle le vrai sens du féminisme : une égalité de principe qui permet un équilibre entre les sexes et non pas une course acharnée pour castrer l’homme et le remplacer en se comportant comme des couillus en puissance. L’équilibre en question permettrait à chaque sexe de s’exprimer dans sa propre vérité. Les femmes auraient alors le loisir d’être des femmes dans leur essence véritable et non pas des hybrides entraînés à cracher, compétiter et baiser comme des hommes. La Lune nous rappelle aujourd’hui, implacable, que le féminin va finir par reprendre ses droits, qu’on le veuille ou non. Et quand les femmes se rendent masculines, les hommes se féminisent car l’équilibre nous rappelle à lui.

Porte vers le Mystère

Nous nous trouvons ici à l’orée d’un bois, dans un cercle de champignons, également connus pour être des cercles de fées. La Lune nous rappelle donc qu’elle nous connecte aux autres mondes, aux portes et portails. Le merveilleux fait partie intégrante de la Lune. Elle nous rattache à ce qui se trouve derrière le voile de la Papesse. Elle est la Déesse en son Royaume.

Plongée dans l’Inconscient


La Chute

Dans le Alice Tarot, nous assistons à la chute d’Alice dans le monde des Merveilles. C’est le portail dimensionnel matérialisé. Il est porté à notre attention que la plongée dans l’inconscient n’est pas chose aisée et maîtrisée. C’est un voyage chaotique. Tout voyage intérieur sera comme une descente longue et incontrôlable. On ne peut pas trouver de raccourci facile, la transition est forcément difficile et l’issue incertaine. Ce sera alors la carte des thérapies, des explorations intérieures nécessaires bien que peu aisées.

Les Mondes Intérieurs

On pourra essayer pendant encore des siècles d’interpréter l’histoire d’Alice. C’est un puits regorgeant de symboles, d’absurde et de délices enfantins et grotesques. Cette carte parle des mondes intérieurs que nous avions à l’état d’enfant et que nous perdons parfois à l’âge adulte. C’est la carte des rêves, dans toute leur superbe absurdité et leur volubile psychologie. C’est la carte aussi de l’imagination qui accompagnera beaucoup les gens créatifs. Quoi de plus inexplicable qu’un rêve si ce n’est l’acte créatif ?! Tous ces mondes intérieurs sont explorés dans la Lune. On dit bien à quelqu’un de rêveur qu’il est « dans la Lune », non ?

Le Monde Mystique

Comment ne pas voir l’aspect magique et mystique de cette lame avec ce portail dimensionnel placé dans un tronc d’arbre ? J’y vois personnellement un clin d’œil au Petit Peuple ! Ce voyage pourrait bien être un peu plus poussé et ésotérique qu’un simple rêve ! Ce pourrait être un voyage astral ou chamanique, une projection de conscience, une régression dans les vies antérieures ou une symbolique descente aux enfers pour explorer et palper véritablement son ombre.

L’Ombre


La Peur de l’Inconnu

En parlant d’ombre, comment ne pas s’extasier devant le caractère délicieusement macabre de la Lune du Ceccoli Tarot ? Notre jolie fille Lune baigne nue et fragile dans une eau marécageuse emplie de monstres squelettiques. Mais le pire est probablement dans le fond de cette eau dont on ne distingue rien, n’est-ce pas ? Cette carte joue énormément sur la profondeur des peurs et sur le caractère incroyablement puissant de notre mental, capable de créer des monstres là où il n’y en a pas et refusant souvent de voir les parts d’ombre évidentes, préférant les planquer sous le tapis. Finalement, ce sont nos peurs et notre manque de lâcher-prise face à l’inconnu qui créent les pires monstruosités.

Le Miroir

La Lune est également un miroir profond. C’est elle qui reflète la lumière du soleil mais c’est également elle qui nous renvoie notre ombre à la figure. Elle est donc sans compromis, nous disant notre vérité, qu’on le veuille ou non. A nous de dompter notre intériorité de façon saine pour savoir affronter ces miroirs entre ombre et lumière et travailler sur nous-mêmes en bonne intelligence, sans rien refouler.

L’Absence de Terre Ferme

Je parlais précédemment des transitions entre les mondes et quoi de plus transitoire que l’élément de l’eau, comme le liquide amniotique ou le bain purifiant rituel ? L’eau peut nous purifier, nous submerger, nous noyer ou nous faire flotter. C’est un élément qui change d’état selon les températures et nous soumet à ses caprices en tombant du ciel. Cet aspect versatile de l’eau se retrouve dans la lune et nous confronte à notre manque de maîtrise sur les choses, notre manque de fluidité et d’adaptation. Sans terre ferme, comment survivons-nous ? Ces montagnes au loin nous parlent de cet élément terre qui semble si lointain et pentu quand l’on se trouve englué dans les profondeurs de notre psyché. Il faudra apprendre à accepter nos peurs et fantômes pour être en paix avec la Lune.

Cette lame peut permettre de réaliser un grand travail sur la réintégration du féminin divin en soi, sur l’acceptation de son corps, de ses cycles, de ses humeurs, de son ombre, de sa propre bizarrerie ou étrangeté. Non intégrée, elle sera une lame de duplicité, de sournoiserie féminine, d’angoisses et de cauchemars. Il est important de savoir naviguer en eaux troubles et ne pas rechercher la logique et la stabilité en toutes choses. Ce sont là quelques règles pour survivre « sur la Lune ».