samedi 28 mai 2016

REVIEW: L'Oracle des Sirènes de Lucy Cavendish

Après les Fées, les Sirènes…

Je vous présente aujourd’hui un oracle d’une douceur et d’une sensualité teintée de mystère. L’Oracle des sirènes est un outil très féminin, dans la lignée de l’Oracle des Fées, par le même duo Cavendish/Fenech. La différence ici est la connexion à l’élément de l’eau et aux cités perdues (Atlantide, Lemurie), ce qui en fait un jeu plus lié à l’inconscient, à la psyché féminine et à l’ombre. L’aspect très positif de l’Oracle des Fées est légèrement gommé dans les Sirènes car l’ambiance y est plus floue, plus fluide et changeante. Nous étions en forêt avec les fées, ancrés à l’élément Terre, cherchant les clés des mystères dans les arbres et les clairières, guidés sur des sentiers merveilleux. Ici, pas de chemin tracé, nous sommes dans l’élément de l’Eau et tout ce que cela implique de déstabilisant et de fascinant. Les Sirènes sont plus insaisissables, vous emmenant tantôt en surface et tantôt dans les profondeurs. Plus sexuelles, elles abordent aussi bien les mécanismes psychologiques que physiques de la vie humaine. Initiées à des mystères guérisseurs d’un autre monde, elles apportent bien souvent un réconfort maternel et amical dans leur guidance enchanteresse. Plongez avec elles si vous souhaitez effectuer un travail sur votre inconscient, votre féminité ou votre guérison spirituelle et affective.





Comme pour tous les oracles de cette auteure, nous retrouvons une qualité indéniable du coffret et des cartes. Les 45 illustrations sont merveilleuses et nous emmènent ailleurs. Le livret de 168 pages est très bien rédigé et détaillé. Ma seule critique sera sur les discours écolos moralisateurs que l’auteure sème ça et là et qui, à mon humble avis, cassent le rythme et introduisent une notion de culpabilisation tout sauf spirituelle. Je possède la version originale du jeu mais la traduction française est disponible.

Les thèmes selon l’auteure et selon moi

Le jeu est marqueté comme un oracle répondant spécifiquement aux questions sur l’amour, la romance et la guérison affective. Je n’adhère pas à 100% avec cet argument commercial. Je trouve cet oracle plus large dans ses thèmes mais également plus sombre. Ce n’est pas un deck sombre à proprement parlé mais il sait apporter son lot d’incertitudes et agit comme un miroir de nos émotions et de nos peurs, tout comme l’eau ! Il ne faut donc pas l’aborder comme un jeu tout gentil et sucré ! Dans un tirage sur le relationnel amoureux, il pourra se montrer cinglant, déstabilisant voire décourageant si l’on n’est pas préparé à voir son intériorité en face. C’est un jeu qui saura très bien vous annoncer que vous êtes seul par votre propre faute et qui vous détaillera tous vos mécanismes d’auto-sabotage. Certes, c’est pour votre bien, mais si vous ne savez souffrir la moindre remarque introspective sur vos schémas refoulés, il sera difficile pour vous d’aller au bout de la démarche guérisseuse avec les Sirènes. Je l’utilise plus généralement pour travailler sur l’inconscient, les émotions, les profondeurs et la féminité dans ce qu’elle a de plus magique et mystérieux. Si vous souhaitez travailler sur l’élément de l’eau et le chakra sacré, ce jeu sera également formidable.




Le travail spirituel avec cet Oracle : Déesses et monde des Rêves

Je trouve cet oracle très connecté à la nature, aux éléments (surtout l’eau !), à la planète bleue et aux déesses liées à l’eau. C’est Aphrodite qui resplendit le plus à travers ce jeu. Si vous travaillez avec cette divinité, vous allez vous régaler avec ce set de cartes qui parle son langage à la perfection. Les déesses primordiales des profondeurs pourront également s’exprimer aux détours des cartes. Travaillant personnellement avec Tiamat et Neith, j’obtiens de très bons résultats en utilisant les Sirènes. Bien évidemment, si vous avez un lien avec les sirènes en tant que guides, vous allez adorer ! C’est mon cas. La sirène est le premier être mythique à m’être apparue en canalisation, bien avant le dragon (qui pour moi a d’abord été aquatique !). Comme le travail sur l’inconscient est central, je vous encourage également grandement à utiliser ce jeu pour analyser vos rêves ou les provoquer et invoquer des messages des Guides des Profondeurs. Je dors souvent avec cet oracle à mes côtés et en retiens des signes puissants. Enfin, si vous vous intéressez aux civilisations englouties, vous allez pourvoir bosser sur ces thèmes avec délice !




Le kit de la cartomancienne : coquillages, cristaux, encens, bougies,…

Cet Oracle régira très bien si vous l’entourez d’évocations marines. Je l’utilise avec des coquillages ramassés sur la plage un jour où la présence d’Aphrodite était écrasante à mes côtés. Il sera également très bavard avec du quartz rose, de l’aigue marine, du corail fossilisé ou de l’amazonite. Si vous travaillez avec un totem aquatique, je vous encourage à en utiliser les symboles et représentations. Je dispose ainsi des quartzs roses en forme de grenouille et de coquillage quand je travaille avec ce jeu. N’hésitez pas à allumer quelques bougies : bleues (pour l’eau), noires (pour les profondeurs), oranges (pour le chakra sacré), argentées (pour la féminité et le lien avec la lune) ou violettes (pour le développement spirituel et l’intuition). Un encens dédié à Vénus, au féminin ou à la lune fera des merveilles. Je constate une belle montée en énergies en combinant plusieurs de ces éléments.



Verdict : un Oracle fascinant pour travailler en développement personnel

Vous l’aurez compris, c’est surtout un oracle de développement personnel. Vous pourrez l’utiliser en divination mais les messages seront toujours orientés « guérison personnelle » et « plongée dans les profondeurs de la psyché ». J’ai une grande affection pour ces cartes que je trouve captivantes. Cependant, je réfléchis bien avant de les utiliser en consultation car elles peuvent remuer des choses en profondeur pour le consultant et provoquer des vagues et des remous inconfortables.

Ma Vidéo sur cet Oracle:






samedi 21 mai 2016

La Tour nous Enseigne...

LA TOUR nous enseigne à recalculer nos trajectoires...

Notre mental nous pousse à vouloir des choses précises, à désirer posséder, à avoir et pouvoir… Nos conditionnements nous entassent sur des voies surpeuplées de gens aux ambitions égocentrées, condamnés à la frustration et aux désillusions. Nous ne pouvons pas tous avoir un boulot grassement payé, une maison au soleil et un statut social envié. Nous ne pouvons pas tous être compris et appréciés. Nous ne pouvons pas tous être vus et entendus. Nous ne pouvons pas tous vivre l’amour toujours. Mais nous partons pourtant souvent à en perdre haleine dans cette course sans gagnant, persuadés qu’une fois que nous aurons « prouvé notre valeur » nous serons enfin heureux.

C’est là qu’elle arrive. La Foudre qui va exploser notre tour de Babel. Le coup du sort. L’empêchement. La réalisation inconfortable qui nous expulse de nos auto-sabotages. Nous avons cherché à aller toujours plus haut, toujours plus fort… Pour qui ? Pourquoi ? A qui cherchons-nous à prouver quoi que ce soit. Et si, au lieu de construire une tour vouée à se casser la gueule, clone de bien d’autres constructions dont la société nous a fourré des modes d’emploi à trous dès le berceau, nous décidions plutôt de créer notre propre voie ? 

La Tour nous enseigne que ce que nous voulons n’est pas forcément ce qu’il nous faut. Elle explose nos illusions et nous désarme. Elle nous met à nu et nous force à lâcher prise. Cette foudre violente qui s’abat sur nous est sans doute la chose la plus salvatrice que la vie pouvait nous envoyer car sans elle, nous serions tous perdus sur une route sans destination. Acceptons d’être redéfinis par ces puissants signes du destin. Prenons les déviations. Laissons partir les vies de cartes postales qui ne sont jamais « aussi bien en vrai », vous le savez bien. Traçons la route et voyons tous ces « non » et ces portes fermées comme des opportunités glorieuses très bien déguisées.

La Tour est le coup de pied aux fesses dont nous avions besoin. Et demain, nous saurons en remercier la vie…




Carte extraite du Renaissance Tarot (Lo Scarabeo)



lundi 2 mai 2016

Reconnaître les Manipulateurs et les Contrer

Reconnaissons que la manipulation fait plus ou moins partie de nous tous. Qui n’a jamais abusé de son influence, de son charme, de sa mine de chien battu pour obtenir quelque avantage sur la vie ? C’est parfaitement normal d’user d’une certaine forme de manipulation à un moment ou à un autre. Nous sommes tous de petits manipulateurs. Là où la chose devient anormale, c’est lorsqu’un individu ne sait naviguer sur son chemin qu’aux frais des autres, abusant d’autrui en le manipulant systématiquement. Dans le plus bénin des cas, nous n’aurons affaire qu’à une personne désabusée, triste et en manque d’attention. Dans le pire des cas, nous aurons affaire à un authentique pervers narcissique, ne concevant la vie que comme un gigantesque théâtre de marionnettes, détruisant les autres pour se sentir exister. Quel que soit le degré de gravité de la chose, il est important de savoir reconnaître un authentique manipulateur afin de s’en prémunir. Ne sombrez pas dans la paranoïa mais sachez vous protéger…

Voici quelques signes qui ne trompent pas pour reconnaître les manipulateurs, fussent-t’ils bénins ou malins:

1) Ils vous admirent et vous flattent… pour mieux vous endormir

Un manipulateur vous choisit comme proie car il reconnaît en vous quelque chose qu’il n’a pas et qu’il est incapable de développer ou acquérir. Son but n’est pas de devenir comme vous ou s’inspirer de vous puisqu’il en est incapable. Son but est de détruire l’objet du désir puisque ce désir sera éternellement insatisfait et dévalorisant. Cependant, pour détruire quelque chose, encore faut-il l’approcher. C’est pourquoi les manipulateurs vont passer par une phase de « séduction » dans les premiers temps de leur relationnel avec vous.

Ils vous admirent, vous trouvent brillants, beaux, spirituels ! Les compliments pleuvent et pétillent ! Quoi de mieux pour abaisser vos gardes que de vous assommer de flatteries ? Une fois le poisson ferré, ivre de caresses dans le sens des écailles, l’opération de sape peut alors commencer. Bientôt, les compliments vont s’accompagner de remarques « par en dessous », faisant allusion à vos manquements et à vos failles, en mode passif agressif. Et le compliment du début va vite s’accompagner dans la foulée de deux vacheries. Dans la tête du manipulateur, tout le monde doit être rabaissé au rang de « médiocre » pour avoir lui-même une chance de se sentir valorisé.

Le manipulateur (ou la manipulatrice ! Pas de discrimination en la matière !) ne sait pas rester admiratif trop longtemps et retrouvera son comportement désobligeant à un moment ou à un autre. Au début, il s’efforce de faire mine de vous écouter et de vous valoriser pour mieux vous amadouer. Très rapidement, quand il croit vous avoir « maîtrisé », il va vous utiliser comme déversoir de ses problèmes et défouloir de sa négativité et de sa violence.

Aimables et particulièrement positifs quand vous leur échappez, les manipulateurs redeviennent odieux quand vous leur semblez bien acquis à leur cause. Ce sont les champions du yo-yo émotionnel, choisissant avec soin leur comportement afin de maintenir la laisse bien serrée autour de votre cou.

2) Ils sont outrageusement familiers et n’ont aucune barrière personnelle

Les manipulateurs vont immédiatement encourager une atmosphère propice aux confidences en se livrant eux-mêmes de façon très (trop) intime. Ce genre d’individu manque totalement de limites saines. C’est pourquoi, comptant sur votre empathie naturelle, ils vont implicitement exiger que vous vous livriez à votre tour de façon entière et totale. Une fois que votre intimité n’aura plus de secret pour eux, ils pourront à loisir utiliser vos confidences contre vous.

Même vos qualités, aspirations et ambitions seront retournées avec une astuce diabolique. Vos initiatives, reconnues comme « admirables » au début, vont vite être tournées en ridicule. Petit à petit, vous serez culpabilisé d’oser avoir la moindre envie pour l’avenir, le moindre projet ou la moindre idée. Le manipulateur saura vous asperger de négatif, faisant passer votre ambition et votre optimisme pour de la pédance et son propre immobilisme pour de l’humilité.

3) Ils donnent l’impression de tout savoir et tout comprendre de vous

Ils sont « comme vous », bien évidemment… Les manipulateurs vous font croire qu’ils ont un millier de points communs avec vous. Ainsi, ils vont vous piquer toutes vos idées et les vulgariser sans honte ni pudeur, vous copier dans chaque détail extérieur, sous couvert de l’admiration qu’ils vous portent, bien entendu. Les manipulateurs sont des déserts créatifs. Chez eux, on ne créé rien, on recycle et s’approprie tout ce qui passe. Ce n’est pas la création qui les intéresse mais la déconstruction.

Maîtres dans l’art de prêcher le faux pour savoir le vrai, ils vont prétendre parfaitement vous comprendre, vous déchiffrer et utiliseront une communication floue, pleine de sous-entendus qui ne veulent rien dire pour vous soutirer de l’attention et des informations. Quoi de plus efficace pour obtenir de quelqu’un qu’il se livre et se justifie que de lancer « c’est marrant, tu prétends être comme ceci mais moi je te vois pourtant comme cela… ». Ainsi, ils adoreront prétendre mieux vous connaître que vous-même et parvenir, grâce à un mystérieux pouvoir, vous percer à jour mieux que quiconque.

4) Ils sont dangereux… Mais la prise de conscience se fait souvent trop tard…

Particulièrement mielleux dans leurs débuts à vos côtés, ils sont longs à détecter. Le manipulateur n’est pas frontal. Il insinue, suggère, laisse penser que, déconstruisant ainsi les choses graduellement et imperceptiblement. Si vous osez les confronter, ils seront soit outrés, blancs comme neige de leur état, soit désobligeants, vous faisant passer pour le méchant, le paranoïaque, le fabulateur. Vous comprenez, ils ne veulent que votre bien…

La vérité, c’est qu’ils sont omniprésents, insatiables et vampirisants derrière leurs masques faussement angéliques et concernés (cons cernés…). Vous allez vous rendre compte au bout de quelques temps, si vous avez fait l’erreur de leur ouvrir la porte, que tout contact prolongé avec ces personnes vous draine. Vous en resterez encore accablé les jours suivants et ressentirez leur présence nocive et vindicative avec vous, s’immisçant dans chaque recoin de votre cerveau. 


Que faire ? Un petit guide de survie en 3 étapes « simples » :


1) Les voir pour ce qu’ils sont sans culpabiliser

A force de se faire berner par ce type de personnage, on peut développer un œil perçant, une ouïe fine et un sixième sens au taquet. Rappelez-vous qu’ils comptent sur votre bienveillance pour ne pas être démasqués dans leur immonde comportement. Alors laissez la bienveillance au placard et privilégiez la clairvoyance, la lucidité et une saine méfiance. En cas de doute, mieux vaut rester sur ses gardes.

2) Les fuir et utiliser des barrières saines

Un manipulateur a lancé son hameçon dans vos eaux calmes. Qu’à cela ne tienne. Vous n’êtes pas tenu d’y mordre. A force d’attendre la canne à pêche à la main, il va finir par se lasser et lancer son bidule dans une autre mare plus propice. Le conseil le plus salvateur face à ces gens est « fuyez ! ». Ne cherchez pas à parlementer, discutailler, vous justifier (jamais !!!!) ou leur faire entendre raison. C’est impossible.
Comme je le disais plus haut, ils n’ont aucune limite. Ce n’est pas parce que quelqu’un se met à nu que vous devez vous sentir obligé d’en faire de même. Ces gens ont besoin qu’on leur impose les limites qu’ils n’ont pas.

3) Ne rien leur donner

Les manipulateurs veulent vous extorquer tout ce que vous serez assez gentils de leur céder. Ne tombez pas dans le panneau. Ne lâchez rien. Gardez votre vie personnelle pour vous, ne cherchez pas à être compris par eux, ne leur donnez pas ce qui pourrait vous handicaper par la suite. Certes, ils bouderont, joueront la comédie de l’ami déçu, de celui qui croyait que vous auriez pu être sur la même longueur d’onde et partager quelque chose de spécial… Face au numéro de « moi qui croyais que », encore une fois, passez votre chemin. La seule personne qui loupe quelque chose est le manipulateur qui a vu sa proie échapper à ses filets…

Je pense sincèrement, qu’une fois adulte, on a toujours le choix de ses réactions et comportements. On a toujours le pouvoir sur sa propre vie. Ne le donnez pas à un con qui croit pouvoir rentrer chez vous pour tout mettre à sac gratuitement.

Avec Ombre et Amour,


Iria



Illustration de Faye Osman